dimanche 31 décembre 2017

Les premières voitures électriques solaires made in Togo





Economie, La société togolaise “Le monde de l’énergie” innove dans la fabrication de voiture. Elle a mis sur le marché des voitures écologiques et économiques.

Soyez aux faits d'une Afrique qui avance Cliquez ICI




Côte d'Ivoire - Ferkessedougou : Handicapé, il fabrique lui même ses voitures



Côte d'Ivoire : Handicapé, Flana Soro  fabrique lui même ses voitures

Handicapé, illettré et aujourd'hui âgé, Flana Soro fabrique lui même ses voitures.

Soyez aux faits d'une Afrique qui avance  Cliquez ICI






samedi 30 décembre 2017

Togo : E-AgriBusiness, une technologie au service du monde agricole



E-AgriBusiness, une technologie au service du monde agricole

Le monde agricole a désormais une application innovante pour une gestion plus rationnelle de ses productions surtout en terme de rentabilité. E-AgriBusiness, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, est en effet une plateforme de mise en relation des acteurs du secteur agricole (paysans, acheteurs,l'Etat et ses partenaires). Officiellement lancée le 10 mai 2017 à Lomé par le Centre Local d'incubation Numérique-CLIN, elle permettra aux agriculteurs d'éviter des pertes de récoltes en trouvant rapidement des preneurs, avoir accès à un marché vaste et de pouvoir vendre leurs produits à un prix acceptable.

Soyez aux faits d'une Afrique qui avance . Pour rejoindre la communauté Cliquez ICI




jeudi 28 décembre 2017

Au Gabon, un Samu social pour prendre en charge les démunis



"Ici, vous êtes au coeur de la précarité!": à Kolo Ngoum, faubourg abandonné et crasseux de la périphérie de Libreville, il y a belle lurette qu'on n'a pas vu un médecin dans le coin.
Alors quand les équipes du Samu social gabonais débarquent avec leur ambulance, les habitants se disent d'abord "un peu surpris". Mais très vite, à la vue des stéthoscopes et tensiomètres, un sourire éclaircit les visages. "C'est une bonne initiative", s'étonne Natanaël, trentenaire aux dreadlocks en bataille. "On pensait que tout ça était réservé à d'autres..."
Cinq mois après sa création, le Samu social gabonais trouve peu à peu sa place. Il offre gratuitement soins, médicaments, hébergements et accompagnement psycho-social "aux plus pauvres des plus pauvres", selon son fondateur et coordonnateur général, le très dynamique Dr Wenceslas Yaba.
Ce jour-là, une équipe est en "visite de proximité" à Kolo Ngoum - des grappes d'habitations de fortune accrochées à flanc de colline, les pieds dans la boue, la broussaille et les immondices.
"Chez nous tout le monde habite dans des bas-fonds, monter les malades à dos d'homme jusqu'à la route est un calvaire", témoigne Natanaël.
Soyez aux faits d'une Afrique qui avance  Cliquez ICI




mercredi 27 décembre 2017

Abidjan : Inauguration du Centre de Radiothérapie du CHU de Cocody (video)



Inauguration du Centre de Radiothérapie du CHU de Cocody, en présence de S.E.M. Alassane OUATTARA

Soyez aux faits d'une Afrique qui avance Cliquez ICI




mardi 26 décembre 2017

Réussite : Une camerounaise à la tête de PwC Afrique francophone subsaharienne



La Camerounaise Nadine Tinen prend la tête de la région Afrique francophone subsaharienne au sein de PwC France & Afrique francophone
Le cabinet international d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) vient d’annoncer la nomination de la Camerounaise Nadine Tinen (photo), 45 ans, au poste de Regional Senior Partner de PwC Afrique francophone subsaharienne. A ce titre, apprend-on, l’ancienne responsable de PwC au Cameroun, devient membre de l’équipe de direction (Territory Leadership Team) de PwC France & Afrique francophone.

Spécialiste de la fiscalité, Nadine Tinen, selon PwC, a développé au cours de ses 20 années d’expérience une expertise reconnue dans le conseil aux entreprises. Après une carrière débutée en 1996 chez PwC au Cameroun, ce membre de l’Ordre national des conseils fiscaux du Cameroun, a rejoint, en 2014, l’équipe de direction de PwC Afrique francophone subsaharienne, en qualité de responsable de l’activité de conseil juridique et fiscal.
«Les défis de transformation démographique, économique et sociale de l’Afrique se construisent aujourd’hui et maintenant. C’est pourquoi il est de notre rôle d’accompagner les acteurs du développement de l’Afrique – que ce soit la société, les communautés, les entreprises nationales, panafricaines et même internationales – dans la réalisation de leurs projets, de la stratégie jusqu’à l’exécution. Nous sommes convaincus qu’en participant au développement de ces acteurs, nous contribuons au développement et au rayonnement de l’Afrique dans sa globalité.», déclare la nouvelle promue.

Soyez aux faits d'une Afrique qui avance Cliquez ICI






Burkina : 42 milliards de la Banque mondiale pour soutenir le secteur de l'énergie



Burkina : 42 milliards de la Banque mondiale pour soutenir le secteur de l'énergie


La Banque mondiale et le gouvernement burkinabè ont signé lundi à Ouagadougou, un accord de financement du secteur de l'énergie, d'un montant global de 42 milliards de Francs CFA.
Selon le ministre burkinabè en charge de l'Energie, Alpha Oumar Dissa, ce financement permettra d'améliorer la situation financière du secteur de l'énergie, de renforcer les politiques d'investissement dans le secteur de l'électricité, notamment les projets structurants, et "surtout contribuera à améliorer l'offre d'énergie dans notre pays".
Pour le représentant résident de la Banque mondiale, Cheick Fantamady Kanté, ce financement témoigne de la volonté de son institution à accompagner le Burkina Faso dans ses objectifs de développement économique et social.
Le secteur de l'énergie constitue l'un des piliers du programme de développement des autorités burkinabè qui se sont tournées vers le mix énergétique à travers notamment la promotion du solaire.

Le 19/12/2017
China org cn




samedi 23 décembre 2017

Côte d'Ivoire : le nouveau transport lagunaire



Abidjan le nouveau transport par la lagune repensé par la STL (Société de transport lagunaire) . Découvrez

Soyez aux faits d'une Afrique qui avance Cliquez ICI




vendredi 22 décembre 2017

Cameroun: Lutte contre les discriminations envers les albinos par la photographie


Culture, Lutte contre les discriminations envers les albinos

Exposition du photographe ALAIN NGANN



Pour une Afrique qui avance  Cliquez ICI

Afrique : Une nouvelle usine pharmaceutique au Rwanda dès 2019




Rwanda, Une entreprise marocaine vient de lancer à Kigali les travaux de construction d’une usine de médicaments d’une valeur de 6 millions de dollars américains. Selon les autorités rwandaises, cette usine permettra au pays des milles collines de réduire sa facture d’importations médicales estimées à 100 millions de dollars chaque année.


Soyez aux fait d'une Afrique qui avance Cliquez ICI



mercredi 20 décembre 2017

Coopération : le Cameroun et Tchad bientôt reliés par un pont




Le 11 décembre dernier, la Bad a annoncé qu’elle va financer la construction d’un pont reliant le Cameroun au Tchad. Il s’agit d’un investissement plus de 43 milliards FCFA.

Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad seront bientôt reliées. La Banque africaine de développement (BAD), la construction d’un pont entre les deux villes. D’une longueur de 620 mètres, l'ouvrage sera financé par la BAD et l’Union européenne (UE).

L'ouvrage dont la réalisation se fera sur quatre mois, va faciliter va contribuer au développement des localités concernées. A travers l’amélioration de la circulation des personnes et des biens. Ceci, tout en luttant contre les nombreux cas de noyade entre les deux rives.

“ L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration du système de transport de la région du bassin du lac Tchad et de promouvoir ainsi l’intégration bilatérale et sous-régionale, la densification des points officiels d’échanges sur une frontière commune longue de plus de 1000 km et la compétitivité économique de la zone transfrontalière des deux pays» a expliqué a argumenté Ousmane Doré, directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique centrale.

En outre, Ousmane Doré a expliqué que ce pont contribuera également à lutter contre le terrorisme. «Le nouveau pont va fluidifier le trafic et gonfler les échanges entre les deux pays. Il va surtout permettre d’avoir des trajets sécurisés, alors que la région est sous la menace du groupe extrémiste Boko haram.»

La construction du pont inclut aussi le bitumage d’une route de 14 km entre Yagoua et le fleuve Logone.


Soyez aux faits d'une Afrique qui avance Cliquez ICI


© Droits réservés
Le nouveau pont sur le WOURI à Douala est ouvert à la circulation dans un sens depuis ce mardi 03 Octobre vers 7h.






mardi 19 décembre 2017

AFROCANCER l'association scientifique et médicale qui oeuvre pour la lutte contre le cancer en Afrique



AFROCANCER est une association internationale à but scientifique et médical composée majoritairement de spécialistes de la santé mais pas uniquement qui s’engage de façon résolue dans la lutte contre le cancer en Afrique.

Ce réseau multidisciplinaire et pluriculturel veut agir, former, informer au-delà des sphères habituelles, favoriser une coopération Nord –Sud et Sud -Sud tenant compte des réalités socio -culturelles et économiques du continent.
Prendre en charge ces sujets nouveaux, nous imposent des façons de faire et d’entreprendre innovantes, adaptées et n’occultant en rien les diversités culturelles, ethniques, de niveau de vie, de types de comportements indispensables pour comprendre la problématique et l’épidémiologie du cancer en Afrique.
Le cancer est une maladie du vivant et, en cela, pas nouveau sur le continent. La nouveauté est qu’il est en passe d’y acquérir une ampleur et une gravité sans précédent selon l’O.M.S, un véritable problème de santé publique.
Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants souffrent des affres du cancer avec un accès difficiles aux traitements. L’ignorance de cette maladie par le grand public, l’insuffisance des ressources humaines et des plateaux techniques rendent la situation épidémiologique et la prise en charge des patients difficiles.
En synergies avec d’autres associations, organisations nationales et internationales, conjointement avec les pouvoirs publics et leaders d’opinion, nous voulons mener des actions concrètes et agir ensemble contre le cancer.
Ces enjeux dépassant le cadre strict de l’Afrique, nous accueillons tous soutiens
et toutes les bonnes volontés allant dans le sens de ces idéaux et du respect
des règles d’éthiques et de droits. 
AFROCANCER  est membre de plusieurs organisations internationales
dont l'Union Internationale Contre le Cancer
(UICC).
Soyez aux faits d'une Afrique qui avance Cliquez ICI
cancérologue et chercheur

vendredi 15 décembre 2017

Eseka : la ruée vers l'or




Après la découverte de plusieurs gisements, des centaines de personnes affluent vers la ville, où un accident ferroviaire avait fait au moins 82 morts en 2016.

A la mi-novembre, en pleine nuit, Moussa Ousseni reçoit un coup de fil d’un ami d’enfance : « Il m’a dit : “Je suis à Eseka. Viens vite ! Il y a de l’or. Tu peux devenir très riche.” » L’homme de 37 ans aux dents jaunies par le tabac quitte sur-le-champ son village, Bala, situé dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, à la frontière avec le Tchad. Durant six jours, ce père de six enfants traverse « plus de vingt villages et six villes, sur des motos-taxis et dans des bus ».


Moussa arrive à Eseka, commune de plus de 50 000 habitants située entre Yaoundé et Douala, avec un seul objectif en tête : « Gagner beaucoup d’argent ! » Comme lui, de nombreux hommes et femmes venus de tout le Cameroun, mais aussi du Tchad, de la République centrafricaine et du Niger, se ruent depuis plusieurs semaines vers les sites d’orpaillage d’Eseka.

Lire la suite sur Le monde





mardi 12 décembre 2017

Côte d’Ivoire’s renewable energy project receives €50 million financing support from African Development Bank



Côte d’Ivoire’s renewable energy project receives €50 million financing support from African Development Bank


Côte d’Ivoire will boost its electricity production through a 44-megawatt hydroelectric power project supported with a €50 million African Development Bank financing loan, approved on Wednesday, 6 September 2017 in Abidjan.
Located at about 148 km north of Abidjan, the Singrobo-Ahouaty Hydropower Plant Project, to be commissioned in 2021, will support the thermal production of electricity during periods of high demand as well as diversify the country’s energy mix.
Côte d’Ivoire intends to increase its share of renewable energy from 15% to 42% by 2021.
The loan, granted under the private sector window of the African Development Bank, also aims to promote and support Ivorian private entrepreneurship, through financial support and expertise provided to the local promoter of the hydroelectric power station.
For the African Development Bank, the project will create jobs and ancillary infrastructure, including the asphalting of a 4-km road axis close to the plant.
In the long term, the road project will facilitate the movement of people in neighboring villages, and reduce travel time from one and half hours to just 10 minutes. Another expected value add is the easy evacuation and marketing of agricultural products to local market.
The project will also connect communities in the vicinity to the power grid, reduce fossil fuel dependency, and environmental pollution.
The construction of the Singrobo-Ahouaty Hydropower Plant Project harmonizes with the African Development Bank’s High5 strategic priorities, including the “Light up and power Africa” pillar. It is also consistent with the Country Strategy Paper for Côte d’Ivoire (2013 – 2017) as well as the Bank’s Ten Year Strategy.
The commissioning of the Singrobo-Ahouaty hydroelectric dam will reinforce Côte d’Ivoire’s status as an electricity exporting country in the sub-region. The bank’s intervention complements the support already provided to the Ivorian energy sector through productive investments in the Côte d’Ivoire-Sierra Leone-Liberia-Guinea Interconnection Project (CLSG), approved in 2013 as well as the Reinforcement of Transmission and Distribution Grids (PRETD) Project approved in 2016.
The African Development Bank’s share of renewable energy projects in the electricity financing portfolio has increased from 14% between 2007 and 2011, to 70% between 2012 and 2017.

Africa ontherise

Welcome Click here !