mardi 16 février 2016

La santé en Afrique nécessite 30 milliards de dollars d’investissements



La santé en Afrique nécessite 30 milliards de dollars d’investissements dans les prochaines années, a indiqué l’organisation britannique Oliver Kinross, à la veille de la tenue d’un sommet sur la santé en Afrique à Londres.

"On estime que 30 milliards de dollars en nouveaux investissements sont nécessaires dans les prochaines années pour répondre à la demande de soins de santé en Afrique", a indiqué l’organisation en charge de la 3ème édition du sommet "Africa Healthcare" qui aura lieu les 17 et 18 février.
Il est souligné que les dépenses pharmaceutiques sont "de plus en plus importantes" en Afrique, avec un taux de croissance annuel de 10,6 pour cent.

Ces dépenses "devraient bientôt atteindre 30 milliards de dollars", selon Oliver Kinross.
"Les dépenses de santé publique en Afrique devraient augmenter de 6,4 pour cent du PIB, ce qui en fait la deuxième catégorie la plus élevée de l'investissement public", souligne l’organisation, citant des rapports d'experts.

Il est relevé que dans les années à venir, l'Afrique sera l'une des régions "leaders dans le monde" pour l'investissement de la santé et de la construction des hôpitaux, que les opportunités d'investissements dans le secteur de la santé qui ont été de plus en plus importantes au cours de la dernière décennie, le seront davantage dans les années à venir.

Et pour montrer aux investisseurs britanniques les opportunités de ce marché, la 3ème édition du Sommet sur la santé en Afrique réunira des représentants médicaux, de l'industrie pharmaceutique, des investisseurs dans le secteur de la santé et des experts de l'industrie.

La manifestation sera une occasion aux entreprises du secteur de trouver des opportunités pour représenter leur entreprise à l'étranger et de finaliser des jumelages d'entreprises.
Des ministres de la santé africains, des délégués d’ONG et des hôpitaux, des fournisseurs de soins de santé, des distributeurs et des fournisseurs de solutions, sont attendus au sommet.
L'événement donnera aux responsables de la santé en Afrique l'opportunité de rencontrer des experts de santé internationaux et des fournisseurs de solutions.
Le sommet comptera plus de 65 intervenants de haut niveau, plus de 600 délégués cadres supérieurs, outre 70 expositions, annoncent les organisateurs.

Des présentations complètes sur la vision de la santé des pays participants sont prévues. Elles mettront en exergue l'innovation en santé dans les secteurs public et privé, les installations de pointe, la recherche et les technologies ainsi que la demande croissante dans le tourisme médical.
Les sujets abordés par les intervenants comprendront également les besoins en couverture de santé de qualité, en infrastructure hospitalière et en formation des professionnels médicaux.
Il s’agira également de faire état des besoins d’accès aux soins de santé pour les communautés rurales, de la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles et du financement des soins de santé.

Des présentations sur des maladies dont souffrent les populations en Afrique, tel que le cancer, le VIH, seront au programme.
Les organisateurs relèvent que les dépenses de santé des gouvernements africains sont "à la hausse", et les "nouveaux modèles de prestation de soins de santé sont à même de combler l'écart entre la qualité des soins en zones urbaines et rurales", ce qui représente une opportunité pour les investisseurs.

Il est noté que les investisseurs britanniques ont pris connaissance de ces tendances et sont de plus en plus présents dans le secteur de la santé en Afrique.
Le 3ème sommet annuel "Afrique healthcare 2016" est le plus grand événement de la santé en Afrique qui se tient en Europe.

Basée au Royaume-Uni, Oliver Kinross est une organisation d'affaires spécialisée dans des conférences, des expositions et des événements dans divers secteurs.
APS.DZ
 
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire